Notre commune a appris le décès de son ancien Maire ce dimanche 7 mars, à quelques jours de son 98e anniversaire. Sur notre territoire, les hommages se succèdent pour mettre en valeur l’engagement, les convictions et les combats portés par celui qui fût maire de Mourenx pendant 18 ans (1977-1995).

Un moment de recueillement aura lieu le jeudi 11 mars à 9h30 au crématorium de Lacq-Orthez, à Labastide-Monréjeau. 
En raison de la situation sanitaire, aucun rassemblement ne peut être organisé sur Mourenx. Pour ceux qui le souhaitent, un registre de condoléances a été ouvert dans le hall de la mairie. 
« Comme toute réalisation humaine, cette ville est une œuvre collective. Elle nous appartient à tous.
Je rends hommage à tous ceux qui ont été les créateurs et les bâtisseurs. Ses décideurs, ses architectes, ses ouvriers, ses élus, ses militants d’associations les plus diverses dans le domaine social, sportif, culturel.
  Dans le creuset de ces 30 années, se sont forgés une identité, une fierté, un attachement profond au terroir, ce que l’on appelle l’âme d’une ville. Il y a à Mourenx aujourd’hui un patrimoine collectif essentiel : c’est le souvenir des années et des luttes vécues en commun. »
Extrait du discours prononcé par André CAZETIEN lors de l'inauguration de l'exposition dédiée au 30ème anniversaire de la Ville Nouvelle.

Certains lieux importants de notre ville ont été conçus et réalisés sous le mandat d’André CAZETIEN.

Le Parc Paysager a été aménagé en mai 1995, transformant complètement le secteur de la rue Gaston-de-Foix. À la place de la piste de VTT, les Mourenxois ont vu pousser un parc très agréable composé de nombreuses essences d’arbres et d’une rivière de galets. Ce projet s’inscrivait déjà dans la volonté de transformer la ville nouvelle en « vraie ville béarnaise », confirmant que celle-ci n’était pas vouée à la démolition comme prévu par ceux qui l’ont construite. 

Ce projet s’inscrivait dans la continuité de l’aménagement de Mourenx après le parkway entrée de ville, le réaménagement de la place des Pyrénées, la construction du foyer des personnes âgées, du restaurant scolaire, de la Maison du Pays, de la Maison de l’Enfance… 

Objectifs : redonner plus de place à la nature et créer un lieu s’adressent à tous les âges de la population, avec des espaces dédiés. 

Parc Paysager de Mourenx

On lui doit par exemple la construction du dojo, inauguré fin 1994, dont l’architecture reste très moderne. Le projet de réhabilitation, dont les travaux vont démarrer avant cet été, conserve d’ailleurs la structure de cet ensemble.

Inauguration du dojo de Mourenx par André CAZETIEN

Un miliant engagé pour la justice sociale et l’environnement

André CAZETIEN s’est engagé dans de nombreuses « luttes », à l’échelle locale ou internationale.

On retiendra bien sûr son soutien aux salariés des usines du bassin de Lacq. 

Il a également affiché, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, son soutien à Nelson MANDELA, qu’il a fait « citoyen d’honneur de la ville de Mourenx » alors que celui-ci était emprisonné. 

André CAZETIEN a également porté des sujets environnementaux. S’il organisait des sorties en montagne avec ses écoliers, il fut un fervent défenseur de la protection des ours.

Affichage sur l'Hôtel de Ville - Nelson Mandela
Nelson Mandela, citoyen d'honneur de la ville de Mourenx

Un auteur, poète et conteur

Ses talents de conteur et poète sont aussi loués par beaucoup de ses amis et proches.

Il a écrit et publié près d’une dizaine d’ouvrages, parmi lesquels on peut citer : 

« Arrête de courir ! » en 1999 : un récit autobiographique où il aborde toutes « ses » luttes : l’aventure de l’industrie de Lacq, la sauvegarde de la Vallée d’Aspe, l’avenir du Parti Communiste français…

« Des camions et des hommes : dix ans de lutte au sommet » en 2002, où il partage son combat et celui de tous les militants contre l’ouverture du tunnel et pour la sauvegarde de cette vallée. 

« Des villes pour changer le monde » en 2005, une réflexion inspirée de son expérience dans la ville « laboratoire » de Mourenx. 

« L’homme qui vivait avec les ours » en 2006, un hymne à la montagne, à l’homme et à l’ours, à la richesse de la diversité de la vie sur notre planète. Une aventure humaine et bouleversante qui donne à réfléchir sur le sens de la vie. 

« Et organisons-nous ! » en 2012, en réponse au petit livre « Indignez-vous » de Stéphane Hessel. André Cazetien y partage son espérance. Comment s’organiser ? Pour quel sens de la vie ? Pour quel avenir ? Avec quelles forces ?

« Si je redevenais instituteur » en 2013,  porté par la conviction que c’est principalement des enfants que tout partira. Pouvons-nous tracer pour nos petits-enfants une route nouvelle, le fondement d’une autre vie de l’humanité ?

« Ma préoccupation constante a été de donner à la culture faite de tolérance, de réflexion sur les grands problèmes humains, sur le chômage, l’exclusion, l’injustice sociale, l’état du monde et la protection de la Nature, sur l’éthique sportive, sur l’utilisation de la science à des fins de progrès social, la plus grande dimension possible. »
Extrait de sa dernière "Lettre aux Mourenxois" en 1995 (fin de son troisième mandat municipal).
André CAZETIEN, ancien maire de Mourenx (1977-1995)
Retour haut de page Aller au contenu principal